La Novembertagung pour l’histoire des mathématiques

Du 24 au 26 novembre 2016 se tiendra à Aarhus, au Danemark, la 27e Novembertagung pour l’histoire des mathématiques sur le thème « The History and Philosophy of Mathematical Practice ». Selon la description donnée sur le site internet de cette édition 2016, « the Novembertagung on the History of Mathematics is an annual international conference aimed at PhD and postdoctoral students in the history of mathematics and neighboring fields. It provides an opportunity for them to present and discuss their research in an informal and safe environment. The conference is also a place for young researchers to share experiences and advice and to establish new contacts ».  La Novembertagung est en effet l’occasion, pour un doctorant en histoire des mathématiques, de présenter ses travaux (avec ses questionnements et ses difficultés) à d’autres doctorants ou jeunes docteurs provenant de toute l’Europe, dans une atmosphère bienveillante. C’est une chance inestimable pour un doctorant de pouvoir y intervenir et échanger avec ses pairs en toute confiance, et l’ambiance y est à la fois très studieuse et parfaitement détendue, avec des moments de convivialité (repas, visites) très appréciables et appréciés. Je n’aurai pas la chance de pouvoir y participer cette année, mais j’y ai proposé des interventions lors des deux dernières éditions, à Nancy en 2014, puis à Turin en 20151. C’est l’occasion pour moi d’écrire un nouveau billet sur ce carnet et d’inaugurer la catégorie « Colloques et séminaires » pour rendre compte de ma participation à la session de l’an passé.

La première édition de cette Novembertagung remonte à 1990, à Wuppertal en Allemagne. Depuis cette date, tous les ans, une ville européenne accueille le colloque : Londres en 2013, Nancy en 2014, Turin en 2015 et, donc, Aarhus en 2016 (l’historique est disponible ici : http://www.henrikkragh.dk/novembertagung/history.html).

L’an passé c’était la première fois que l’Italie accueillait le colloque : le thème retenu était « Transfer of Mathematical Knowledge in Journals, Correspondence and Scientific Societies » http://www.novembertagung2015.unito.it/. Voici l’affiche du colloque, qui était organisé par le département de mathématiques Giuseppe Peano de l’université de Turin :

Affiche Novembertagung Turin 2015

Affiche Novembertagung Turin 2015

Un peu plus d’une vingtaine de doctorants de toutes nationalités y ont participé , pour l’essentiel des français et des italiens, mais étaient également représentés le Brésil, l’Allemagne et le Danemark. L’esprit de cette réunion annuelle de jeunes chercheurs en histoire des mathématiques fait que l’on se sent moins dans un colloque international que dans un grand atelier de travail, dans lequel chacun des doctorants vient présenter une partie de son travail en cours, et où il est possible de soulever certaines questions méthodologiques, d’exposer les difficultés auxquelles on est confronté dans son travail de thèse, etc. en présence d’au moins un chercheur confirmé (Martina Schneider à Nancy en 2014, Clara Silvia Roero à Turin en 2015) qui apporte son expérience et ses conseils aux participants.

Nous étions accueillis dans le magnifique Palais de l’Université (Palazzo dell’Università) de Turin :

Palazzo dell'Universita Torino

Palazzo dell’Università – Torino

Palazzo dell'Universita Torino

Palazzo dell’Universita – Torino (Black Wolves de Liu Ruowang)

J’ai bien entendu profité du séjour pour visiter cette belle ville de Turin, et notamment saluer  la statue de Lagrange , qui y est né en 1736, et dont on peut voir  la maison de naissance dans la rue qui porte son nom :

Statue de Lagrange (Piazza Lagrange, Torino)

Les interventions ont porté sur des domaines et des périodes très différents, depuis l’astronomie mathématique arabe entre le IXe et le XIe siècles, jusqu’aux conférences sur les probabilités à l’Institut Poincaré entre 1928 et 1940, en passant par le concours organisé par Pascal sur la cycloïde, ou les répétiteurs de l’École Polytechnique, comme en témoigne le programme ci-dessous :

Programme Novembertagung Torino 2015

Pour ma part j’y ai présenté quelques réflexions autour du traitement de la question de certains points singuliers des courbes algébriques (points de rebroussement de la seconde espèce, points de serpentement) dans la correspondance de Gabriel Cramer avec Leonhard Euler et Jean Le Rond d’Alembert. Voici d’ailleurs ma présentation, pour celles et ceux que la question intéresse :

novembertagung2015-joffredo

Cette présentation a servi de base à un article qui a été publié en avril 2016 dans le 8e numéro de la revue Circé – Histoires, cultures et sociétés (revue semestrielle en ligne animée et éditée par des étudiants et des jeunes chercheurs de l’université de Versailles Saint-Quentin). Cet article, intitulé « Entre algèbre et géométrie : la question des points de serpentement et de rebroussement dans la correspondance de Gabriel Cramer avec Euler et D’Alembert », peut être lu ici.

Voici la photo-souvenir de l’édition 2015 :

nt-2015-turin_2

Crédit photo : Chiara Pizzarelli

Je souhaite une excellente Novembertagung aux participants de cette 27e édition à Aarhus ! Ma question aux lecteurs de passage est la suivante : existe-t-il un équivalent à ce type de colloque dans d’autres champs disciplinaires ?

  1. Ma participation à ces deux éditions a été possible grâce aux financements du GDR 3398 (Groupement de recherche en histoire des mathématiques : http://www-irma.u-strasbg.fr/~schappa/NSch/GDR_Hist_Math.html). []

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 15/11/2016

    […] je l’ai déjà évoqué dans un autre billet, je garde également un excellent souvenir de la Novembertagung 2015, organisée à […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *